Partie 2 : Enseigner les maths en ligne: coordination d’un cours en ligne en mini-groupe

Cela fait 3 ans que je donne des cours de soutien de mathématiques en mini-groupes (4 élèves maximum). En mars 2020, j'étais contraint de continuer l'accompagnement en ligne à cause du confinement. Les élèves, les parents et moi-même avions des doutes sur le format digital pour un cours en groupe. Mais, avec une bonne logistique et un état d’esprit positif, nous avons réussi la transition et 100% des élèves qui ont testé le modèle l’ont adopté jusqu’à la fin du confinement. Ceci est le deuxième d'une série de 3 articles où je partagerai mes apprentissages en espérant que cela aide d’autres enseignants. Sujet du jour: Comment coordonner un cours en ligne en mini-groupe?

Le début du cours

C'est le moment le plus difficile de la séance. En général, les élèves se connectent en même temps. Il est important de prendre le contrôle très rapidement et d'être assez directif pour éviter que les élèves ne s'ennuient. Je me fixe l'objectif d'accorder maximum 3 minutes à chaque élève pour comprendre leurs attentes de la séance, lui demander de m'envoyer les devoirs de la séance précédente et lui donner un exercice pertinent pour commencer.

Le rythme

Les besoins des élèves sont très différents. Quelques élèves signalent des difficultés ou des doutes sur les devoirs de la séance précédente. D'autres souhaitent commencer à travailler sur de nouveaux exercices car ils estiment avoir bien réussi leurs devoirs. Certains n'ont rien compris à la leçon qu'ils ont suivie en classe et veulent qu'on la revoit ensemble. Chaque cas nécessite un accompagnement différent mais étant donné le temps limité, il revient au professeur de fixer le rythme. En moyenne, pendant la première heure de la séance, je reste 10 minutes avec chaque élève avant de passer au suivant. De par mon expérience, cette durée tend à diminuer progressivement au cours de la deuxième heure.

Résumer une leçon de plusieurs heures en quelques minutes

Compresser une leçon censée être abordée en plusieurs séances en quelques minutes n'est pas chose aisée. La capacité de synthèse du professeur est cruciale mais il faut rester réaliste. Malheureusement, la majorité des élèves n'aiment pas relire leurs cours. Par conséquent, je me fixe comme objectif de leur apprendre à le faire en autonomie.

J'aborde quelques définitions et propriétés et je donne aussitôt un exercice d'application facile en me basant sur des manuels en ligne. Très vite, je laisse l'élève avancer sur la lecture de la leçon et les exercices basiques d'application. Souvent, cela provoque des déclics pendant les premières séances chez certains élèves qui s'exclament en disant: "mais en fait, c'est super simple ...". Je tiens ici à féliciter les concepteurs des manuels. Je suis impressionné par la qualité du travail qu'ils font et je trouve bien dommage que, en général, les manuels ne soient pas suffisamment exploités ni en classe ni à la maison.

Je rappelle aux élèves les moins autonomes que mes cours sont un endroit pour faire des rappels ou éclaircir des zones d'ombre. Il m'est impossible de faire la leçon dans son intégralité. C'est un choix que j'assume et que les élèves et les parents respectent en règle générale. D'ailleurs, au fil des séances, je remarque plus d'effort à la maison sur la lecture et l'assimilation de la leçon.

Retour sur les devoirs de la séance précédente

Après avoir pris contact avec tous les participants, j'ai une idée claire des urgences à traiter. Je télécharge les devoirs de la séance précédente, je les survole rapidement pour détecter les erreurs et en discute progressivement avec l'élève qui me guide vers les questions où il a le plus de doutes. Si les erreurs sont très graves, je demande que le devoir soit refait dans les 48 heures qui suivent et qu'il me soit renvoyé.

Le coeur de la séance

Après 45 minutes mouvementées, nous atteignons enfin notre vitesse de croisière pour le reste de la séance. Les élèves sont absorbés par leur travail, je reçois à la fin de chaque question une photo par Whatsapp pour revoir la réponse de l'élève et la commenter. Aussi, devient-il possible de travailler la rédaction détaillée de certaines questions ou faire des rappels importants. C'est à ce moment là aussi que je peux créer une dynamique de groupe en mettant à contribution les autres élèves pour rappeler un concept pré-requis par exemple. En moyenne, j'échange avec chaque élève 6 fois pendant une séance de 2 heures.

La fin de la séance

10 minutes avant la fin du cours, je commence à signaler ce qu'il faut réviser pour la prochaine séance et je donne des devoirs. C'est le moment aussi pour faire la synthèse en demandant à l'élève de me rappeler les erreurs que nous avons relevées ensemble et les pré-requis qu'il faut rattraper. Le jour même, je fais les rapports de suivi, j'envoie les supports pédagogiques par email pour les révisions et je finis de corriger certains devoirs que je n'ai pas pu corriger pendant la séance.

Prochain article: Les 5 erreurs à ne pas commettre